propositions pour l'avenir de la Seine-Saint-Denis partie 3

Attention, le logiciel du blog n'ayant accepté ce document en entier , je rappelle que l'introduction à celui-ci se trouve sur la page "partie 1"
 
Développement durable : une stratégie sociale et économique pour la protection de l’environnement
 
Département Monde, l’Histoire de la Seine Saint-Denis est intimement liée à celle de la planète. Ces éléments doivent guider l’action politique des hommes et des femmes de progrès.
Le Conseil Général a su prendre en considération les enjeux environnementaux en y associant, à l’échelle aussi bien locale que mondiale, les sphères sociale et économique. Le développement durable est une réponse planétaire incontestable à la dégradation très inquiétante de notre environnement et à la réaction urgente qu’elle impose.
 
La participation citoyenne est un des piliers fondamentaux de ce nouveau mode de développement. Nous avons fortement contribué à donner un véritable sens à notre démarche grâce à de nombreuses initiatives : éducatives, culturelles, liées à la coopération décentralisée, la solidarité internationale ou la culture de paix ou participant au développement économique et de l’emploi.
 
En Seine Saint-Denis, nous avons choisi depuis longtemps de nous impliquer sur les problématiques d’environnement et de développement durable. La Biennale de l’Environnement, dont se sera la 5ème édition à la rentrée 2008, est d’ailleurs une manifestation reconnue sur le plan national et international (partenariat avec le Programme des Nations Unies pour l’Environnement et l’UNESCO, soutien du CNRS, du Muséum d’Histoire Naturelle et de nombreuses associations) pour son caractère innovant, sa qualité et sa cohérence.
 
Cette initiative permet de réels moments d’échanges destinés à dégager des solutions viables et à les concrétiser pour nous et notre planète tant il est primordial de créer les conditions comportementales, sociales et économiques indispensables à la garantie d’un monde plus sûr et plus égalitaire pour les générations actuelles et surtout futures.
 
La Seine Saint-Denis est la seule zone urbanisée d’Europe bénéficiant du label Natura 2000.
Ce qui se passe dans chaque région du monde est intimement lié à ce que nous vivons ici. C’est en partant de cette réalité que nous entendons poursuivre le développement de nos politiques départementales de coopérations internationales et de co-développement. Nous tenons à placer l’Homme, et en particulier sa jeunesse, au cœur de ses objectifs et de ses actions. Nous oeuvrons à encourager ce qui nous rassemble, dans la solidarité, le respect mutuel et l’enrichissement culturel. Pour un monde plus équitable et une planète préservée des dramatiques conséquences d’une économie sauvage sur son environnement.
 
 
 
 
Nos engagements :
En matière d’environnement :
-          poursuivre la réalisation de bassins de rétention contre les inondations
-          inciter à la maîtrise publique de l’eau en coopération avec les communes qui le souhaitent
-          réalisation d’écopôles, de zones d’activité économique exemplaires et innovantes regroupant des entreprises oeuvrant dans le champ environnemental
-          création de nouveaux espaces verts départementaux et mise en réseau par des coulées vertes
-          aide à la mise en place d’un système de vélos à libre disposition
-          plans d’action contre le bruit et pour la propreté, aides à l’isolation des logements et pour l’utilisation des eaux de pluie
-          création, au sein de l’Agora de la Seine Saint-Denis, de la Maison de la Ville écologique afin de favoriser le partage des connaissances et la co-élaboration de projets entre tous les acteurs : élu-e-s, institutions, associations, expert-e-s, entreprises, citoyen-ne-s…
-          Mise en place d’agendas 21 (prise en compte des principes du développement durable) dans les collèges et des actions d’éducation à l’environnement
-          Organisation de la Biennale de l’environnement pour un développement durable
 
 
En matière de coopération décentralisée :
-          renforcer les partenariats départementaux et mieux sensibiliser les jeunes à la culture de paix
-          favoriser la mise en réseau des collectivités locales avec lesquelles nous coopérons au Mozambique, au Gabon, au Maroc, en Algérie, en Palestine, en Israël, au Vietnam, au Portugal et en Roumanie.
 
 
Vous avez des avis, des propositions…
 
 
 
 
 
 
 
Pour une réforme courageuse de la fiscalité,
pour plus d’équité et de justice.
 
Dès l’origine, le découpage de la Région Parisienne (ancienne Seine) s’est fait au détriment de notre département pour mieux regrouper, au profit de la droite, l’essentiel des communes riches de l’Ouest parisien dans les Hauts de Seine.
Département à dominante ouvrière et populaire le 93 a été frappé de plein fouet par la crise des années 70 et le désindustrialisation. Et les politiques gouvernementales successives, l’ont toujours été, à de rares exceptions au détriment de ce territoire. Tout comme les différentes phases de la décentralisation.
Il aura fallu toute la clairvoyance de la majorité départementale, les efforts et la combativité des habitants pour faire, et réussir, le pari de l’avenir et de la mutation.
Ainsi des pôles de nouveaux emplois ont été aménagés et ont tiré le département vers le haut, notamment autour de Tremblay, Saint-Ouen, Plaine Commune et Noisy le grand.
Aujourd’hui, encore trop souvent et à tort décrié, notre département est en plein essor.
Malheureusement cette création nouvelle de richesses ne profite pas à tous les habitants et des inégalités, injustes et insupportables, perdurent, comme des disparités entre divers secteurs du département.
Nous ne réclamons pas un traitement de faveur, mais la simple justice, la simple égalité de la République, par un partage plus équitable des ressources et des richesses de la région Ile de France.
Malgré le formidable développement de la SSD, département jeune et dynamique, la droite gouvernementale continue d’accroître les richesses à l’Ouest et à concentrer les difficultés plus à l’Est. C’est ainsi que l’on s’obstine à développer encore La Défense et que l’on transfère des charges sociales sur la Seine Saint-Denis sans les compenser intégralement.( 300 M² € restent dus par l’Etat)
C’est ainsi que l’on s’attaque au service public là où les besoins sont les plus urgents.
 
 
Pour un service public départemental de qualité
 
Nous voulons permettre aux services départementaux d’assurer au mieux leurs missions de service public, avec la volonté que les agents contribuent à l’élaboration des politiques départementales, qu’ils soient acteurs du service public départemental, et veiller à l’accès de chaque agent à ses droits.
 
L’année 2007 a été marquée par l’augmentation de plus de 25% des effectifs des services départementaux, du fait principalement des transferts de compétences liés à la loi du 13 août 2004 relative aux libertés et responsabilités locales (personnels techniques des collèges et agents de l’équipement), mais aussi du développement des actions et des projets du département.
 
Nos engagements :
 
-          permettre aux Directions d’assurer au mieux leurs missions de service public
-          favoriser des conditions de travail propices à un service public de qualité
-          favoriser l’accès des agents à leurs droits
-          développer les projets d’action sociale
 
 
Pour des transports collectifs de qualité
 
Réduire les inégalités territoriales, c’est aussi agir pour une meilleure desserte des territoires en Ile de France et dans la Seine Saint-Denis pour faciliter les déplacements pour le travail et les loisirs dans et hors le département
Pour cela, nous renforcerons la concertation avec la région dont c’est la responsabilité mais aussi l’Etat responsable des infrastructures. Il faudra conduire les actions nécessaires pour imposer au gouvernement le financement des opérations inscrites au contrat de projets Etat/Région, à savoir :
 
-          liaison ferroviaire de rocade Noisy-le-Sec-Epinay-Sartrouville,
-          rénovation et modernisation du RER B
-          prolongation des lignes de métro 11, 12 et 13
-          prolongation du tramway vers les Hauts de seine, au Nord, et de Noisy-le-Sec vers Montreuil et le Val-de-Marne au Sud, création d’une nouvelle ligne de Saint-Denis vers Villetaneuse et Epinay
-          aménagement du pôle multi-modal de Noisy-Le-Grand
-          débranchement de la ligne du Tram-train vers le plateau de Clichy-Monfermeil.
 
Nous agirons aussi pour le développement du fret ferroviaire et fluvial, la réalisation du projet Métrophérique et l’intégration du réseau départemental de bus dans le réseau RATP.
Nous voulons une meilleure desserte de l’aéroport, adaptée aux horaires des salariés.
 
Pour une réforme de la fiscalité
 
Mais tout ceci ne resterait que des vœux pieux si nous n’agissions pas parallèlement pour que la Seine-Saint-Denis dispose de moyens financiers pérennes et autonomes pour poursuivre son développement. Si nous en appelons parfois à la solidarité inter régionale, nous ne sollicitons ni la charité ni des mesures d’exception: nous exigeons le respect de l’égalité républicaine et de la liberté de nos choix faits avec la population.
 
Pour cela nous nous prononçons pour :
 
-          Une réforme de la fiscalité et notamment une péréquation de la taxe professionnelle qui répartisse équitablement les fruits du développement économique. Nous nous prononçons donc pour un taux unique en Ile-de-France qui aujourd’hui va de 1 à 10.
-          Une réforme des droits de mutation ( « frais de notaire »sur les ventes immobilières).
Si le département bénéficiait d’une répartition des droits de mutation de l’Ile de France selon le nombre d’habitants, le budget départemental 2007 aurait grossi de 110 M € par an.
 
-          L’impôt sur le revenu, et sa progressivité, permettant une redistribution des richesses. Nous voulons que les actifs financiers contribuent à la solidarité nationale.
-          Revenir sur les exonérations et les cadeaux pour les plus riches, le dernier exemple étant les 15 milliards d’euros octroyés dès l’entrée en fonction de N. Sarkozy.
-           
Vous avez des avis, des propositions…
 
 
 
 
 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :