Sans Ghislaine

Publié le par ronan kerrest

 

Comme je l'avais envisagé le retour ici est très dur...Excusez moi ça peut paraître dérisoire mais je ne sais pas comment je vais faire pour militer dans cette ville sans elle. Rien n'était publié de la part du PCF de L'Ile-Saint-Denis ou des élus sans qu'elle l'ait écrit ou relu. Nous travaillions en telle complémentarité que soit l'un écrivait et l'autre relisait soit l'inverse... Nous étions notre assurance pour éviter les erreurs grossières que l'émotion peut parfois conduire à commettre...Elle me motivait me poussait à améliorer, à perfectionner certains textes, elle était, vous le savez, plus rigoureuse que moi, plus sérieuse... Chaque jour (ou presque) nous faisions le point au moins quelques minutes au téléphone...ça nous rassurait, nous permettait de vérifier que nous n'avions pas oublié quelque chose...organiser une assemblée des communistes, le stand à la fête de l'Huma, une permanence au quartier sud, pour être présents à un enterrement, une kermesse d'école, une commémoration.... Nous commentions aussi toute l'actualité politique et sociale...environ 15 ans que nous fonctionnions en duo, en binôme...En fait je ne lui avait pas seulement succédé en 1998 quand je l'ai remplacé comme secrétaire de section, nous avions décidé de travailler en duo...et vous savez à quel point c'est rare en politique...rare que dans un duo il n'y en ait pas un ou une qui prenne l'ascendant sur l'autre...et bien excusez moi ce manque de modestie mais là s'était le cas...nous étions si semblables et si différents...
 Aujourd'hui j'ai passé une partie de l'après-midi à la fête des tulipes à Saint-Denis. J'ai rencontré le secrétaire de section du PCF de Saint-Denis, mon ami David. Il m'a décrit l'immense douleur de tout le collège qui a été fermé pour rendre hommage à un de ses piliers. Il a été époustouflé par ce que représentait Ghislaine pour ses collègues et ses élèves...Pour moi ce n'était qu'une demi surprise...Je savais bien qu'elle faisait tout pour ne rater sous aucun prétexte une réunion au collège en particulier avec les parents d'élèves.
Désolé d'être triste ici...mais il faut que ça sorte...

 

 

Publié dans Actualité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article